Référence: DSV USA

Infos projet

Projet :
DSV

Nombre de collaborateurs :
plus de 300

Nombre de postes de travail :
450

Surface au sol :
9 300 m²

Date de fin :
avril 2021

LE CHOIX ÉCOLOGIQUE DE LA REMISE À NEUF DU MOBILIER 

Pour prendre des mesures fortes contre le changement climatique, il ne suffit pas d’élaborer un rapport complet sur le développement durable et une stratégie bien définie : il faut aussi ce que nous ne prenons jamais pour acquis chez Kinnarps, à savoir l’engagement de nos clients. Le projet avant-gardiste mené en collaboration avec le géant de la logistique danois DSV constitue un véritable jalon qui illustre la démarche de Kinnarps visant à proposer la remise à neuf d’un mobilier plutôt que son remplacement. Ce projet démontre également la façon dont une collaboration avec des partenaires qui partagent les mêmes idéaux et la même passion pour l’innovation favorisant l’environnement peut être bénéfique pour tous.

« Cela faisait 20 ans que nous occupions nos anciens locaux, et le déménagement nous donnait la chance de réaliser quelque chose de spécial dans un nouvel espace. Nous avions une vision claire qui consistait à créer un véritable siège social pour DSV États-Unis, caractérisé par des couleurs claires, un environnement aéré fidèle à nos racines et une esthétique scandinave minimaliste. »

Rasmus Haaning, directeur de filiale chez DSV


415 bureaux Série[P] existants se sont vus doter de nouveaux plateaux, abandonnant leur plateau de couleur hêtre à la faveur d’un look plus moderne en stratifié blanc. 248 sièges Plus déjà existants eux aussi ont été munis d’un nouveau coussin d’assise et d’un nouveau dossier, leur conférant un aspect neuf avec des couleurs assorties au reste du bureau.

REMETTRE À NEUF PLUTÔT QUE REMPLACER

Lorsque l’on planifie l’achat d’un mobilier de bureau, on pense souvent à acheter un mobilier complètement neuf. DSV avait toutefois une tout autre vision. La société, qui est un partenaire de longue date de Kinnarps, avait déjà investi dans un nouveau mobilier six ans auparavant seulement. 

Ce mobilier se distingue par sa qualité élevée et, même après des années d’utilisation, l’option consistant à remplacer les pièces usées plutôt que de les remplacer était à la fois viable et rentable. Prenant en compte les tenants et aboutissants sur les plans financier et de la durabilité, DSV était désireuse d’explorer cette possibilité. C’est ainsi que David Auer, responsable grands comptes senior chez Kinnarps États-Unis, s’est mis au travail pour concevoir une solution qui répondrait aux exigences de DSV, en s'appuyant sur la confiance établie au fil de nombreuses années de collaboration.

« Le briefing avec l’équipe de DSV était clair : elle voulait que ses nouveaux locaux reflètent une transition vers une esthétique plus épurée et plus contemporaine et, dans le même temps, elle mettait l’accent sur les aspects de durabilité et de maîtrise de coûts. Pour satisfaire à ses attentes, nous lui avons proposé de passer à des bureaux plus petits et, en vue de réaliser notre objectif consistant à remettre à neuf le mobilier plutôt que de le remplacer, nous lui avons soumis l’idée de remplacer les plateaux de couleur hêtre des bureaux, dont le nombre s’élevait à plus de 400, par des plateaux neufs parés de blanc. L’idée proposée impliquait également d’appliquer cette transition du coloris hêtre au blanc aux centaines de façades de rangements et caissons à roulettes présents dans le bureau.

David Auer, responsable grands comptes senior chez Kinnarps États-Unis

Pour certains, la décision de rafraîchir un mobilier existant plutôt que de le remplacer par un neuf pourrait paraître peu conventionnelle. Rasmus a-t-il émis des réserves pour autant ? « Hormis une certaine appréhension quant au maintien du bon déroulement des activités au cours du processus de remise à neuf du mobilier, nous n’étions habités d’aucun doute. Nous avons une riche histoire avec Kinnarps. Ainsi, c’est avec l’esprit tranquille que nous nous sommes fiés à leur jugement et à leur capacité à mener à bien cette mission. »

LE RÉSULTAT : UNE RÉUSSITE SUR TOUS LES PLANS !

Seules quelques semaines ont suffi pour terminer le processus consistant à remettre à neuf tous les bureaux, caissons et rangements. Les résultats de ce processus de remise à neuf se sont révélés positifs à bien des égards. David poursuit : « La remise à neuf du mobilier permet de réaliser des économies considérables. Un tel projet coûte environ 80 % moins cher par rapport à ce qu’il en coûterait de remplacer l’ancien mobilier par un mobilier neuf. Il y a également l’aspect du gaspillage à prendre en compte. En remplaçant une partie d’un meuble plutôt qu’en condamnant le meuble entier à finir ses jours dans une décharge, on exerce un impact nettement plus faible sur l’environnement. Enfin et surtout, les nouveaux locaux de DSV ont été sublimés sur le plan esthétique comme l’équipe le souhaitait, et tous les collaborateurs de la société peuvent désormais profiter du surcroît de motivation que procure leur nouvel environnement aussi dynamique que plaisant au regard. »

DSV-image-2column1.jpg

S’ils ont conservé leur piétement et leurs accoudoirs, les sièges Monroe ont vu leur tissu bleu remplacé par un tissu gris.

DSV-image-2column2.jpg

Alors que DSV États-Unis investit progressivement ses nouveaux locaux, Rasmus Haaning songe à l’impact qu’a déjà produit le projet de remise à neuf : 

« Ce qui nous a le plus ravis dans le cadre du projet, c’était de pouvoir créer un intérieur qui donnait l’impression de former un « tout » plutôt qu’un environnement constitué de plusieurs parties distinctes. Les postes de travail arborent des couleurs plus claires et un look épuré qui reflètent véritablement nos valeurs d’entreprise et nos origines scandinaves. J’apprécie tout particulièrement la cuisine et la salle à manger commune. Avec leurs sols en béton poli et leurs meubles et équipements remis à neuf, ces espaces ont déjà manifestement conquis nos collaborateurs, qui s’y sentent à l’aise, comme chez eux. Le fait que nous ayons accompli tout cela en privilégiant une remise à neuf du mobilier, qui constituait une solution à la fois rentable et respectueuse de l’environnement, est une réussite dont chaque personne ayant contribué au projet peut être fière.

Rasmus Haaning, directeur de filiale chez DSV


Plus de 50 rangements existants ont été remis au goût du jour, perdant leur façade de couleur hêtre pour se doter d’une façade blanche.

LA CURIOSITÉ, UNE VERTU QUI PORTE SES FRUITS

Dans le rapport sur le développement durable de Kinnarps, nous présentons en détail notre engagement à proposer un nombre croissant de produits écolabellisés et à développer des solutions d’intérieur qui s’inscrivent dans une logique d’économie circulaire. Notre stratégie nous pousse également à utiliser davantage de matériaux recyclés lors de la conception et de la création de nouveaux meubles et de nouvelles solutions. Alors que nous regardons vers l’avenir, ce type de projets met aussi en évidence le rôle déterminant qu’auront les remises à neuf de mobilier dans le cadre de notre stratégie de développement durable. 

« Pour apporter des innovations bénéfiques pour l’environnement, nous devons impérativement sortir des sentiers battus dès que l’opportunité se présente. Cet exemple montre clairement que la solution optimale ne consiste pas toujours à remplacer d’anciennes solutions par des neuves. Comme ce projet nous le révèle, il est de notre responsabilité de rester curieux et d’explorer les autres options qui s’offrent à nous si nous voulons agir concrètement en faveur des personnes, de la planète et des bénéfices de nos clients. »

Johanna Ljunggren, responsable du développement durable chez Kinnarps

Cette étude de cas vous a plu ? Vous aimeriez savoir comment nous pourrions transformer votre espace ?

Contactez-nous