Du bureau traditionnel jusqu'au pouf XXL

Aujourd'hui, chaque employé possède sa propre méthode de travail, et les différentes générations ont des souhaits différents pour leur environnement de travail. L'espace de travail parfait doit donc stimuler la créativité tout en garantissant la modularité, et en tenant compte de l'ergonomie.

autrefois, les espaces de travail

AUTREFOIS, LES ESPACES DE TRAVAIL étaient généralement aménagés avec des sièges de travail robustes et des tables de réunion ovales. Ces meubles font toujours partie de la plupart des espaces de travail, mais bon nombre d’entre nous est désormais capable de travailler tout aussi bien sur un canapé ou un pouf XXL type Fatboy que devant un bureau.
« Je travaille ainsi régulièrement, car je travaille beaucoup chez  moi et cela me convient tout à fait », affirme Jane Ahlin, ergonome chez Ergo@Work et présidente de la Human Factors and Ergonomics Society  pour la Suède. Et celle-ci d’ajouter :

 « La majorité des employés savent adopter une position confortable sur un canapé, avec les bras plus bas que devant un bureau puisqu’ils ont leur portable posé sur les genoux. Cependant, le problème si vous êtes grand est que vous risquez de ressentir une douleur au cou, parce que sur un canapé, vous aurez plus tendance à baisser la tête. »

 

LE LIEU DE TRAVAIL IDÉAL EST EN TRAIN DE CHANGER


De nos jours, un entretien important avec un client peut être mené en direct sur Skype aussi bien d’un canapé que depuis une salle de réunion. De surcroît, tout le monde s’accorde à dire que la possibilité de jouir d’un environnement professionnel diversifié a un impact incroyable sur la créativité. Quelques-unes des plus grandes sociétés à développement rapide au monde, telles que Google, Microsoft et Spotify, ont en outre été applaudies pour leurs environnements de travail hors du commun, où sièges de travail côtoient hamacs, jeux vidéo et tables de ping-pong.

« Le lieu de travail idéal doit faire appel à différentes positions de travail pour des besoins différents. Tout le monde bénéficie de la possibilité de pouvoir changer de posture », explique Ahlin. Néanmoins, cela ne signifie pas qu’il faut se débarrasser de tous les bureaux pour les remplacer par des coussins posés sur le sol et des piscines à balles sous prétexte de travailler dans un cadre branché. Car même si l’on fait l’éloge des environnements créatifs, quatre employés sur cinq veulent avoir accès à du mobilier ergonomique, d’après un sondage réalisé par Kinnarps et United Minds. Quatre employés sur dix travaillent debout toute la semaine et un employé sur deux s’est déjà adressé à un ergonome.

 

4 employés sur 5 veulent avoir accès à du mobilier ergonomique.

4 employés sur 10 travaillent debout toute la semaine.

1 employé sur 2 s'est déjà adressé à un ergonome.

76% des employés de bureau âgés de 51 à 69 ans jugent qu'il est important de disposer de son propre bureau.

Moins de 50% à le penser sur la tranche 15-35 ans.