Trouvez le siège de travail parfait et améliorez votre bien-être au travail

Un siège de travail n’est qu’un objet sur lequel on peut s’asseoir, n’est-ce pas ? Les spécialistes du bien-être au travail et des soins de santé pourraient ne pas partager cet avis. Rejoignez-nous et découvrez quels sont les différents types de sièges disponibles, comment ils fonctionnent et comment trouver celui qui répondra à vos besoins particuliers.

Nous sommes faits pour bouger

Des données récentes montrent des tendances préoccupantes en matière de santé chez les employés de bureau. Une personne interrogée sur huit a indiqué passer plus de huit heures et demie en position assise au cours d’une journée de travail normale, tandis que 40 % des personnes interrogées ont indiqué passer entre deux heures et demie et cinq heures et demie en position assise. Il a également été démontré que ceux qui restent assis ont tendance à faire moins d’exercice.

« Le corps humain n’a pas été conçu pour rester assis pendant de longues périodes. Il est donc tout à fait logique pour nous de concevoir des sièges qui facilitent les mouvements physiques. »

Martin Henschel, chef de produits Sièges ergonomiques chez Kinnarps AB

Les conséquences sur la santé de l’immobilité prolongée au bureau sont tristement familières. Celles-ci incluent maux de tête et problèmes de concentration, tensions musculaires, en particulier au niveau des épaules et du cou, troubles de la circulation et troubles cardiovasculaires. Ces problèmes entraînent chaque année d’innombrables heures d’arrêt maladie et des dommages économiques pour les entreprises. Cependant, ces faits ne sont pas une surprise pour les spécialistes du monde médical, car le corps humain n’a tout simplement pas été conçu pour rester immobile pendant de longues périodes.

De toute évidence, la solution par défaut à ce problème serait d’encourager les gens à quitter leur siège aussi souvent que possible. Cet objectif peut en partie être atteint en concevant des plans d’étage de manière intelligente et en plaçant les espaces de détente et de repos ou la salle abritant les imprimantes à une courte distance de marche des postes de travail. Toutefois, en plus des problèmes de productivité susceptibles d’en découler, cela n’est tout simplement pas réalisable d’un point de vue logistique ou pratique dans de nombreux cas. Alors, que pouvons-nous faire ?

Soutenir et encourager le mouvement

Chez Kinnarps, nous pensons qu’un bon siège de bureau est ergonomique, confortable, facile à utiliser et durable. Il doit également être bien conçu. Mais que signifie « bien conçu » lorsqu’il est question de résoudre les problèmes de santé associés à l’immobilité en position assise ? Pour nous, « bien conçu » signifie créer des sièges qui soutiennent la forme en S naturelle de la colonne vertébrale en position assise, ce qui contribue au maintien d’une position correcte. La façon dont nos sièges de bureau bougent et peuvent être réglés varie. Pour illustrer cela, nous classons nos sièges en deux groupes : ceux qui soutiennent le mouvement et ceux qui l’encouragent.

Sièges soutenant le mouvement

Ces sièges sont conçus pour aider à maintenir la colonne vertébrale dans sa forme naturelle, et ce aussi bien en position assise droite qu’en position assise inclinée. Le mouvement de l’assise et du dossier est synchronisé, ce qui permet un meilleur contrôle du mouvement. Certains sièges appartenant à cette catégorie sont dotés de fonctionnalités supplémentaires comme un support actif du bassin et une fonction d’ajustement automatique en fonction du poids.

Sièges encourageant le mouvement

Sur ces sièges, l’assise et le dossier bougent indépendamment l’un de l’autre. L’assise des sièges peut être amplement inclinée vers l’avant et former un grand angle ouvert avec le dossier, ce qui facilite l’adoption d’une position assise plus active par l’utilisateur et encourage le mouvement. Cet avantage est rendu possible par les fonctionnalités FreeFloat et FreeMotion. Parmi leurs nombreux bienfaits, ces fonctions soutiennent l’assise active dans différentes positions et incitent à ajuster de temps en temps la position des pieds pour activer la circulation sanguine. FreeMotion offre l’avantage inédit de créer en continu des micromouvements au niveau du siège, ce qui garantit que l’utilisateur ne reste jamais dans une position fixe.

Dans les deux catégories de sièges que nous avons définies, soit ceux qui soutiennent le mouvement et ceux qui l’encouragent, le réglage du siège peut s’effectuer à un niveau très personnel. Cela signifie que vous trouverez à coup sûr le siège de travail parfaitement adapté à vos besoins. Ce qui est tout aussi certain, c’est que les bienfaits pour la santé de ces différents types de sièges sont nombreux. Les sièges maintiennent le corps en mouvement en encourageant des mouvements physiques subtils, autrement dit en déclenchant le mouvement en position assise fixe, ce qui permet d’activer les muscles, de relâcher les disques, de maintenir la colonne vertébrale dans sa forme naturelle et de favoriser une position du corps naturelle et ouverte tout en améliorant la circulation sanguine.

Sièges soutenant le mouvement

Stol_med_pilar_stödja_5.jpg

Sièges encourageant le mouvement

Stol_med_pilar_uppmuntra_6.jpg

« Nos sièges de travail se divisent en deux catégories : ceux qui soutiennent le mouvement et ceux qui l’encouragent. Dans ces deux catégories, le réglage des sièges peut se faire à un niveau très personnel. »

Martin Henschel, chef de produits Sièges ergonomiques chez Kinnarps AB

Identifier le siège de travail parfait

Le siège qui vous conviendra le mieux est très personnel et, comme vous l’avez lu, c’est un fait que nous intégrons dans la conception et les fonctionnalités de nos sièges de travail. Avant de choisir votre siège, vous devez tenir compte de quelques points. Par exemple, le siège sera-t-il utilisé par plusieurs personnes ? Avec l’utilisation croissante du modèle de travail hybride, qui consiste à instaurer des horaires de travail et des espaces de bureau flexibles, cette question revêt une grande importance. Prenez le temps de réfléchir à la façon dont le siège sera utilisé et aux fonctions qui sont importantes à vos yeux. Une fois que vous aurez répondu à ces questions, il vous sera plus facile d’identifier le siège qui contribuera à stimuler votre corps et à améliorer votre efficacité au travail.

3 conseils à suivre lorsque vous choisissez un siège de travail

1. Comment le siège va-t-il être utilisé ?

Le siège est-il partagé entre plusieurs utilisateurs ? Combien de temps allez-vous rester assis ? Quel type de travail allez-vous effectuer ?

2. Choisissez le mouvement pour votre bien-être

Recherchez un siège ayant des fonctionnalités qui invitent au mouvement.

3. Testez et ressentez ce qui vous convient le mieux

Le siège doit être confortable et simple à adapter à vos besoins. Assurez-vous que les réglages sont accessibles et intuitifs.

Le plaisir d’être assis, et en meilleure santé

Une fois que vous avez trouvé le siège de travail qui vous convient, il est essentiel de pouvoir identifier et adopter la bonne position assise, car celle-ci déterminera la façon dont votre siège doit être ajusté. Vos pieds doivent être posés sur le sol avec les talons directement sous les genoux. Pour trouver la bonne hauteur, l’angle de votre genou doit être compris entre 90 et 100 degrés et votre dos doit être droit. Notez que la façon dont vous placez votre souris, votre clavier et votre écran a également une incidence sur votre posture. Pensez-y donc lorsque vous essayez d’« apprendre » à vous asseoir correctement. De plus, l’adoption d’une position assise adaptée est directement liée au fait d’avoir son bureau à la bonne hauteur. Il est donc plutôt judicieux de songer à vous doter d’un bureau réglable en hauteur si vous n’en possédez pas encore.

« Bien s’asseoir d’un point de vue ergonomique est formidable, mais n’oubliez pas que votre meilleure position sera toujours votre prochaine position. »

Martin Henschel, chef de produit Sièges ergonomiques Kinnarps AB

Comment s'asseoir de manière ergonomique 

  • Que vous soyez debout ou assis, pensez à régler la hauteur de votre bureau de sorte que vos coudes soient à un angle de 90-100 degrés.
  • Assurez-vous que le haut de votre écran est à la même hauteur que votre ligne de vision.
  • Utilisez le repose-tête pour offrir un soutien confortable à la tête ou au cou. 

  • En position assise, réglez la hauteur du siège de sorte que vos genoux soient à un angle de 90-100 degrés.
  • Gardez vos poignets droits et parallèles au bureau plutôt qu’inclinés vers le haut.
  • Assurez-vous que le soutien lombaire repose confortablement contre le bas de votre dos.

Vers une meilleure productivité

Parmi les tendances actuellement observées dans les environnements de bureau, on constate l’essor des espaces de travail basés sur l’activité et l’émergence du modèle de travail hybride, qui répartit le temps de travail plus uniformément entre le domicile et le bureau. Dans la pratique, ce nouveau modèle plus agile pose des exigences supplémentaires pour les responsables des ressources humaines et les autres responsables de la planification et de la logistique des bureaux. Il engendre également des défis lorsqu’il s’agit d’identifier et de mettre en œuvre les solutions qui valoriseront le lieu de travail et favoriseront le bien-être du personnel de la meilleure des manières. Un bon siège de travail offrira des avantages qui contribueront à ces objectifs.

Les avantages d’un siège de travail doté des bonnes fonctions pour l’utilisateur, parfaitement réglé et correctement utilisé ne se limitent pas à l’adoption d’une meilleure posture et au plaisir d’un confort accru. Le fait de s’asseoir correctement et confortablement réduit le taux d’incidence des jours de maladie et des congés pris pour consulter un kinésithérapeute ou un médecin. Cela augmente également la productivité et l’efficacité. Tous ces facteurs contribuent à optimiser la rentabilité économique et confirment que, quel que soit le point de vue, un siège de travail de haute qualité  est un investissement intelligent sur le long terme.

Nous espérons que cet article vous aidera à trouver le siège qui répond le mieux à vos besoins. Pourquoi ne pas venir tester nos solutions ? Vous ferez le premier pas pour améliorer votre confort et votre bien-être au quotidien sur votre lieu de travail.

Adopter une approche globale de l’ergonomie ne se résume pas à opter pour des sièges ergonomiques et sélectionner le siège de travail adapté à vos besoins et à ceux de vos collaborateurs. Découvrez comment Kinnarps inscrit le concept d’ergonomie dans une perspective globale et comment votre entreprise peut en bénéficier.

Sources

  • European Opinion Research Group. Special Eurobarometer 472 – Sport and physical activity. European Commission. 2018. https://europa.eu/eurobarometer/surveys/detail/2164
  • López-Valenciano, A., Mayo, X., Liguori, G. et al. Changes in sedentary behaviour in European Union adults between 2002 and 2017. BMC Public Health. Vol. 20, no.1206, 2020. https://doi.org/10.1186/s12889-020-09293-
  • Chambers, April & Robertson, Michelle & Baker, Nancy. (2019). The effect of sit-stand desks on office worker behavioral and health outcomes: A scoping review. Applied Ergonomics. No.78:37-53, 2019. doi: 10.1016/j.apergo.2019.01.015.