Une ergonomie optimale pour une pérennité économique garantie

Une approche holistique de l’ergonomie se traduit par de meilleures conditions de travail, et donc par une économie optimisée. La recherche globale dans ce domaine est claire comme de l'eau de roche : les initiatives en matière d’ergonomie, de bien-être et de santé constituent d’office un investissement bénéfique sur le plan économique.

Attendez-vous à d’importants bénéfices

L’ergonomie et l’économie sont indissociables, l’une influant systématiquement sur l’autre. La majorité des chefs d’entreprise et des managers sont conscients des avantages économiques que représente un personnel en bonne santé et performant au travail, mais le lien étroit avec l’ergonomie est moins évident. Lorsque les employés se sentent bien grâce à une solution ergonomique réfléchie, que ce soit dans un bureau, une école ou un environnement de santé, quelque chose se passe en termes concrets, tant dans les opérations quotidiennes que sur le plan financier.
Il s’avère clairement qu’une perspective ergonomique holistique renforce la productivité et l’efficacité du personnel. Les tâches quotidiennes sont simplifiées, plus appropriées et plus saines, ce qui contribue à réduire les congés de maladie. Un espace fonctionnel où chacun se sent bien et obtient de meilleurs résultats favorise également le taux de rétention des employés et le recrutement de nouveaux talents.

L’argent et le temps qui s’écoulent

Imaginez que vous êtes à la tête d’une entreprise de 100 employés. Chaque semaine, vos employés passent 15 minutes à trouver des salles de réunion adaptées. Le salaire moyen est de 3 610 euros. En un an, vous dépenserez plus de quatre-vingt-dix mille euros pour que votre personnel trouve un lieu de réunion approprié. En d’autres termes, des problèmes apparemment mineurs peuvent avoir des conséquences économiques majeures. En envisageant l’ergonomie de manière globale, vous pourriez ainsi investir dans des activités de plus grande ampleur.

Réduction des arrêts maladie

Un bon environnement physique optimal, tant sur le plan organisationnel que social, entraîne une diminution des congés de maladie et des blessures (incidents) liées au travail. C’est un fait. De bonnes conditions et des prérequis établis sur le lieu de travail, souples ou rigoureux, favorisent également une bonne santé des employés et des performances accrues. Pratiquement toutes les recherches actuelles tendent vers la même conclusion, car nous, les humains, travaillons de la même manière, quel que soit le pays ou la profession. Selon des études réalisées par Eurofound, la Fondation européenne pour l’Amélioration des conditions de vie et de travail, les personnes s’absentent du travail pendant 3 à 6 % des heures ouvrées. L’absence peut être causée par un certain nombre de facteurs différents, mais il semblerait, et notamment pour les congés de maladie, qu’elle coûte à chaque État membre une moyenne d’environ 2,5 % du PIB du pays chaque année. Il s’agit d’une estimation, et d’un calcul compliqué, mais il est évident que l’absence du travail, pour quelque raison que ce soit, coûte énormément d’argent à la société.

Une meilleure santé pour un niveau de performances accru

Dans une étude de McKinsey and Company, basée sur les entreprises du S&P 500, 8 sociétés sur 10 qui investissent dans le bien-être et la santé obtiennent des résultats dans les 6 à 12 mois. Ils confirment que pratiquement toutes les entreprises bénéficient économiquement d’un investissement conscient dans la santé et le bien-être. L’enquête montre également que le taux de rotation du personnel peut augmenter de manière significative, jusqu’à 18 % dans certains cas.

5 clés pour une ergonomie holistique

1.

Procéder à une analyse du lieu de travail pour identifier, cartographier et analyser les besoins réels de l’entreprise en matière de conception de l’environnement physique, en lien avec la vision et la façon de travailler.

2.

Informer et impliquer le personnel dans la conception des environnements de bureau de manière bien planifiée et réfléchie.

3.

Lors de la conception d’environnements de travail nouveaux ou existants, prévoir la mise en œuvre de méthodes de travail, d’environnements, de zones et de produits ayant des fonctions importantes. Ceci implique que tous les membres du personnel comprennent les possibilités offertes et la façon dont le bureau peut être utilisé de manière ergonomique et optimisée.

4.

Créez un Playbook avec des directives et des règles du jeu communes pour le bureau. Ce dernier tend à expliquer comment le lieu de travail doit fonctionner et contribue à préserver la vision de l’organisation. Un Playbook facilite également l’intégration des nouveaux employés.

5.

Effectuez un suivi régulier du fonctionnement du bureau, et pas seulement lorsque de nouveaux environnements de bureau ont été conçus. Cela permet de procéder rapidement à des ajustements si les besoins évoluent ou que l’organisation change.

Flexibilité et bien-être pour les employés

Les recherches et les études de marché révèlent que les employés considèrent la flexibilité et le bien-être comme deux ingrédients clés de leur vie professionnelle, un résultat tangible envisageable grâce à une ergonomie holistique. Il est particulièrement important de viser une plus grande flexibilité et un bien-être accru à l’heure où la quasi-totalité du monde des affaires réfléchit à l’aspect et au fonctionnement du bureau du futur. Par ailleurs, de nombreux employeurs exigent désormais de leurs employés qu’ils soient fiables, responsables, disciplinés, résilients, résistants au stress, sociaux, adaptables, engagés et capables de résoudre des problèmes. Si l’équation se brise en cours de route à cause d’une mauvaise ergonomie, cela peut entraîner des problèmes que vous n’avez peut-être pas envisagés. Une chaise de mauvaise qualité peut causer des problèmes de dos, entraînant une augmentation du stress, un niveau sonore trop élevé peut empêcher quelqu’un de se concentrer et provoquer un mal de tête, et un environnement toxique peut faire en sorte qu’une personne choisisse de prendre un congé de maladie au lieu de se rendre au travail. La liste peut être longue, car un facteur a toujours une incidence sur un autre dans un ensemble holistique.

Un environnement adéquat favorise une bonne santé

Les problèmes de santé les plus couramment perçus comme ayant un impact négatif sur les personnes sont les maux et les douleurs dans le dos, les muscles et le cou. Les maux de tête et la fatigue oculaire sont également des problèmes courants. Il existe de grandes différences entre les professions et les groupes d’âge, mais il est évident que pratiquement tous les problèmes de santé sont fortement liés à l’environnement physique et social. L’ergonomie holistique n’est pas la panacée, mais elle peut manifestement favoriser le bien-être des personnes. Un élément à l’impact majeur sur des questions telles que la santé générale, l’engagement, la créativité, l’énergie et la productivité.

Interruption temporaire

Différents types d’interruptions du travail posent un réel défi pour nombre d’entreprises, et l’efficacité en pâtit. Il peut s’agir d’un geste aussi simple que de commencer à parler à une personne profondément concentrée assise à son bureau. Des recherches indiquent qu’une personne dérangée aurait été jusqu’à quatre fois plus efficace sans interruption. La même recherche montre que cela se traduit, par exemple, par des e-mails moins clairs et moins agréables, associés à un doublement du nombre d’erreurs en général. En effet, nous, les humains, essayons de compenser les interruptions, ce qui entraîne une augmentation du stress, de la frustration et de la pression du temps. S’il s’agit d’un problème constant, il peut en résulter un épuisement professionnel ou une dégradation de la culture d’entreprise. Il est donc essentiel d’adapter votre solution ergonomique et votre environnement à différents types de personnes. Certaines personnes ont besoin de calme et de tranquillité, ce qui peut aller du bon mobilier et de la bonne palette de couleurs au leadership et à la culture adaptés. Et bien sûr, cela fonctionne de la même manière dans l’autre sens. Les personnes souhaitant et devant assurer un dialogue constant doivent également être intégrées dans la perspective holistique.

Les risques de la position assise statique

D’un point de vue global, le mal de dos est la principale raison qui empêche les gens de travailler et d’accomplir leurs activités quotidiennes de manière optimale. Les problèmes de dos causés par un manque de mouvement et une assise trop statique sur des chaises mal conçues peuvent entraîner des problèmes tels qu’une baisse des performances, une dépression prolongée et des congés maladie. Il existe un lien étroit entre la position assise statique prolongée et un certain nombre de problèmes de santé, tels que les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, l’obésité, les hernies discales et certaines formes de cancer. La position assise statique affecte également des éléments tels que les muscles, les tendons, les ligaments, les cartilages et les nerfs.

54 % ne trouvent pas le bon personnel

Des études indiquent que plus de la moitié (54 %) des employeurs dans le monde éprouvent des difficultés à recruter les bons employés. Un chiffre qui a doublé au cours de la dernière décennie. Ce phénomène s’explique par divers facteurs, mais force est de constater que ce ne sont plus les employeurs qui mènent la danse. Les salaires, la flexibilité et le sentiment d’être stimulé au travail sont les éléments les plus importants pour les employés, même s’ils ne doivent pas être considérés individuellement. Ce phénomène repose à son tour sur le fait que les mêmes employés accordent une très grande valeur à l’esprit d’équipe, au bien-être, à la culture et au leadership. Les employés modernes sont comme les consommateurs modernes, ils veulent une expérience utilisateur au travail. C’est ici que l’ergonomie holistique entre en jeu. Entre eux, les facteurs physiques, organisationnels et sociaux dessinent une image plus claire de l’avenir. Si vous créez une base pour plus d’individualité et d’inclusion, vous disposez également de meilleures conditions pour trouver la bonne compétence tout en valorisant votre marque ou votre organisation dans son ensemble. 

L’ergonomie est un calcul simple

La perspective holistique de Kinnarps repose sur la science et les besoins du marché, mais aussi sur notre grande expérience. Cela permet d’avoir l’esprit tranquille et constitue un actif pour ceux qui travaillent dans des bureaux, des écoles ou des environnements de santé. En bref, nous savons que l’ergonomie est considérablement améliorée si vous accordez une grande importance à l’ensemble. En investissant dans votre environnement avec une approche holistique, vous rassemblez toutes les pièces composant le puzzle ergonomique. Vous vous occupez des aspects physiques, tels que le mobilier, la disposition, l’air, la température, la lumière, les couleurs, les matériaux, le son et le mouvement. Vous avez également d’énormes possibilités d’orienter les facteurs organisationnels et sociaux dans la direction souhaitée, comme la culture, le leadership, l’individualité, l’inclusion, le comportement et l’éthique. Des éléments qui, combinés, ont un impact majeur sur l’expérience globale et sur les finances. Nous sommes là pour vous !

Contactez-nous

Explorer l’ergonomie globale

Sources

  • “Absence from work”, Eurofound
  • “European Company Survey 2019”, Eurofound
  • “6th European Working Conditions Survey”, Eurofound
  • “Back pain facts and statistics”, American Chiropractic Association
  • “What workers want in 2020”, Manpower Group
  • “Employment Outlook Survey Q3 2021”, Manpower Group
  • “The Cost of Interrupted Work: More Speed and Stress”, University of California
  • “Arbetsmiljöns betydelse för ryggproblem” (“The importance of the work environment for back problems”), the Swedish Agency for Health Technology Assessment and Assessment of Social Services
  • “Organizational health: A fast track to performance improvement”, McKinsey & Company
  • “Prolonged static sitting at work: health effects and good practice advice”, European Work Environment Agency
  • “Sittande, stående och gående arbete” (“Sitting, standing and walking work”), Swedish Work Environment Authority